Idroflog

Alfa Intes

Commander maintenant


Idroflog combat le cercle vicieux du dysfonctionnement lacrymal

La "Para-Inflammation": de quoi s’agit-il?

Le terme para-inflammation —proposé pour la première fois par Medzhitov1 — décrit une réponse par laquelle les tissus s’adaptent au stress ou à un dysfonctionnement avec des caractéristiques situées à mi-chemin entre un état d’équilibre et l’état inflammatoire. Il ne s’agit pas d’une forme classique d’inflammation provoquée par un stimulus exogène suite à une agression toxique ou traumatique ou par un antigène externe comme dans le cas d’une infection. La para-inflammation est une réaction immunitaire locale subclinique, de bas niveau provoquée par des inducteurs endogènes (qui ne peuvent pas être reconnus par des biomarqueurs d’inflammation classiques) cherchant à adapter le tissu à l’environnement hostile et à maintenir une fonction adéquate. En d’autres termes, la para-inflammation est un état intermédiaire entre l’homéostasie saine et l’inflammation chronique.


Dysfonctionnement lacrymal léger ou sporadique

Cependant, si le stress nocif ou le mauvais fonctionnement s’étend dans le temps et n’est pas éliminé, la para-inflammation évolue vers une maladie chronique par le biais des voies classiques bien connues et bien définies de l’inflammation et conduit à des lésions tissulaires. L’inflammation subclinique doit être contrôlée immédiatement pour éviter qu’elle ne conduise à une inflammation chronique. Les larmes toxiques et l’inflammation subclinique sont donc les éléments pathogéniques les plus importants caractérisant à la fois les dysfonctionnements primaires et secondaires du film lacrymal.


Larme artificielle qui s'appelle Idroflog

Idroflog est un collyre monodose à base de 0,2 % d’acide hyaluronique et de 0,001 % de phosphate sodique d’hydrocortisone. Ce dispositif de classe III à fonction médicamenteuse accessoire est une forme innovante de larme artificielle qui, au-delà des activités habituelles —diluant, diffusif, protecteur, nutritif, lubrifiant— procure également une activité anti-inflammatoire stéroïdienne modulée par la fréquence d’application.

L’acide hyaluronique 0,2 % restaure et stabilise le volume lacrymal tandis que l’hydrocortisone à 0,001 % permet au dispositif médical de contrôler l’inflammation (para-inflammation) liée au dysfonctionnement lacrymal.


Ce processus est lié à un excellent profil de sécurité.

Contrôleur du processus inflammatoire

Idroflog:

  • contrôle le processus inflammatoire
  • protège les cellules épithéliales cornéennes
  • restaure les conditions physiologiques du film lacrymal dans des modèles in vitro et in vivo de sécheresse oculaire

Par ces mécanismes d’action, Idroflog interrompt le cercle vicieux des dysfonctionnements lacrymaux en intervenant sur les 3 composants pathogènes les plus importants:

  1. instabilité lacrymale
  2. lésions épithéliales
  3. inflammation subclinique


Idroflog est-ce un produit sûr?

Afin d’identifier le dosage d’hydrocortisone avec le meilleur profil de sécurité, une étude de pharmacocinétique oculaire a été réalisée chez le lapin2. Différentes formulations à base d’acide hyaluronique (0,2 %) contenant des doses croissantes d’hydrocortisone (0,001 %, 0,003 %, 0,005 %, 0,33 %) ont été étudiées. Le régime posologique adopté était le suivant: 1 instillation (30 microlitres) dans le fornix conjonctival de l’œil du lapin toutes les 2 heures pour un total de 4 instillations. Après la dernière administration, des échantillons de l’humeur aqueuse ont été prélevés à différents moments (15, 30, 60 et 90 minutes) pour les dosages du médicament en utilisant la méthode LC MS/MS. Les résultats obtenus montrent que, dans le groupe traité avec la formulation à faible dose d’hydrocortisone (0,001 %), aucun médicament n’était présent dans les échantillons d’humeur aqueuse.

Idroflog se présente sous forme de flacons unidose (15) d’un volume de 0,5 ml et contenant une solution à base de 0,2% d’acide hyaluronique et de 0,001 % de phosphate sodique d’hydrocortisone.


Références

  1. Medzhitov R. Origin and physiological roles of inflammation. Nature 2008, 454: 428-435.
  2. Bucolo C et al. Ocular pharmacokinetics profile of different hydrocortisone ophthalmic formulations. Ever Congress 4-6 October 2018, Poster n. S033.

Restez au courant