L’EDOF: un terme plus que dépassé?

Actuellement, le marché s’étoffe d’un grand nombre de lentilles estampillées du logo « EDOF ». Depuis, le nom EDOF (Extended Depth Of Focus) est utilisé pour désigner un concept dont les propriétés techniques et les attentes en terme de résultats optiques ne sont pas toujours claires.

Le but des lentilles EDOF, autrement dit des lentilles ayant une profondeur de champs étendue, est de proposer une plage de vision nette plus importante que la seule correction de la vision de loin tout en limitant la multiplication des points focaux (tel que c’est actuellement le cas pour les lentilles diffractives trifocales).

Toutefois la terminologie EDOF est utilisée pour étiqueter des lentilles au(x) concepts optique(s) sensiblement différent(s). Toutes ne correspondent pas forcément à ce que l’on exige d’une véritable technologie EDOF?


Les aberrations sphériques

Ce type de lentille utilise les aberrations de sphéricité (positives ou négatives) afin d’allonger le foyer de la vision de loin vers la vision intermédiaire. Il existe une grande panoplie d’implants sur le marché et leur conception varie d’un modèle à l’autre.

La taille pupillaire peut-être un facteur limitant si la vision intermédiaire est établie sur la partie centrale de l’optique. L’utilisation des aberrations sphériques peut toutefois restreindre quelque peu les performances optiques en raison de l’étalement de l’image sur la rétine. De plus, la puissance de l’addition varie considérablement selon les fabricants et certains modèles proposent une addition très peu marquée.

Aussi, il a été démontré que les aberrations sphériques et irrégulières augmentent la profondeur de champ, mais ces mêmes aberrations diminuent également la fonction de transfert modulaire (MTF ou Modular Transfer Function), une mesure de la sensibilité au contraste. Cela signifie que les aberrations ont une influence conséquente sur la qualité de vision pour certaines intensités lumineuses. Une profondeur de champ suffisante accrue, une sensibilité au contraste amplifiée et une acuité visuelle optimale sont essentielles pour d’excellentes performances visuelles. Pour y parvenir, les aberrations doivent être optimisées plutôt que minimisées lors de la correction par chirurgie réfractive ou lors de chirurgie la cataracte.


Réfractif vs. diffractif

Les implants EDOF sont réalisés sur base des principes optiques suivants:

  • Diffractif

    • Cette technologie appliquée à la lentille intraoculaire se base sur le principe de diffraction de la lumière lorsque celle-ci rencontre un profil surfacé en échelette. Le trajet des rayons lumineux diffusé à travers les zones de transition de la lentille est alors modifié et amplifié afin de multiplier les points focaux. Le facteur limitant principal de la diffraction est la perte de sensibilité au contraste. De part sa conception, le système diffractif amplifie également les phénomènes dysphotopiques (ce qui est susceptible d’être perçu par le patient).
  • Réfractif

    • L’utilisation de ce model optique est fondamentalement distinct de celui de la diffraction. Le principe réfractif consiste à créer différentes zones de réfraction. On obtient dès lors plusieurs points de focalisation et on peut les associer à la technologie EDOF lorsqu’ils permettent d’approfondir le champs de vision afin d’obtenir une vision nette à différentes distances.

ACUNEX Vario IOL


NEXTGen IOL

En d’autres termes, il est impératif de travailler sur la catégorisation de ces différentes technologies ainsi qu’une nouvelle terminologie plus explicite. Il est indispensable avant tout que les LIO EDOF répondent à des normes élevées et sans compromis pour adhérer à cette étiquette, en particulier:

  • Une excellente vision de loin à intermédiaire
  • Une excellente sensibilité au contraste
  • Aucun problème de ‘halo’ ou ‘glare’ (dysphotopsies)
  • Des résultats performants indépendamment de la taille pupillaire.
  • Une bonne tolérance face à l’erreur réfractive.

Nous choisissons volontairement de nous dissocier du terme « EDOF » car trop fréquemment utilisé à tort pour certaines lentilles aux revendications bien différentes et aux propriétés disparates de ce que se veut l’essence même de la technologie EDOF. Tout simplement parce qu'un label EDOF ne garantit pas toujours un véritable résultat EDOF quant aux différents facteurs qui favorisent l’excellence en matière de qualité optique. Nous utilisons désormais le terme "NEXTGen IOL" pour deux de nos lentilles, précisément parce que chacune d’entre elles correspond authentiquement au véritable principe EDOF.

En conclusion, si les lentilles réfractives dotées de la désormais célèbre technologie LENTIS® Comfort sont largement employées c’est aussi parce qu'elles offrent offre aux utilisateurs une multitude de garanties. Elles permettent non seulement une vision de loin idéale mais donnent également une solution optimale et effective pour la vision intermédiaire. Ce design réfractif singulier donne donc des résultats visuels exceptionnels sans en amplifier les phénomènes dysphotopiques tels que les halos et glare. De plus, grâce à sa conception réfractive unique, la distribution lumineuse reste comparable à une lentille monofocale avec pour bénéfice l’obtention d’excellents résultats en terme de sensibilité aux contrastes.


Désormais aussi disponible en version C-loop hydrophobe!

La technologie "NEXTGen" supprime la notion de compromis! Le patient bénéficie d’une vision de loin et intermédiaire exceptionnelle sans perte de vision des contrastes et sans amplification des phénomènes dysphotopiques. Choisir la technologie NEXTGen signifie s’avère avant tout être le choix idéal pour une grande indépendance aux lunettes mais également une option judicieuse sur le plan économique pour le patient. Il en existe en version hydrophile et désormais également hydrophobe:


Nos Marques

Restez au courant